Les différences entre l’ETA et l’eVisitor pour l’Australie

L’Australie délivre aux Français deux types de visa : le eVisitor et le ETA – Electronic Travel Authority. Qu’est-ce qui les différencie ? Lequel demander ?

ETA – Electronic Travel Authority (subclass 601)

L’ETA ou Electronic Travel Authority est le visa le plus délivré par l’Australie. Mais seuls les ressortissants de huit pays (Asie, USA, Canada) peuvent le demander en ligne sur le site du Gouvernement australien. Si ce n’est pas votre cas vous devez utiliser les services d’une agence de voyage ou d’une officine spécialisée.
l’ETA est payant car le service d’aide à l’obtention en ligne est obligatoire et facturé 20 AUD.
L’ETA est sans intérêt pour les Français.

eVisitor (subclass 651)

Le eVisitor est réservé à la quasi totalité de l’Europe géographique et peut se comparer au NZeTA néo-zélandais ou à l’ESTA USA.

Les Français peuvent demander le eVisitor en ligne sur le site officiel qui est uniquement en anglais. Une erreur de compréhension ou de saisie peut bloquer la commande. Soyez très attentif ou faites-vous aider si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare.

Un eVisitor est nécessaire pour chaque membre de la famille y compris les enfants. Le eVisitor est gratuit. Son champ d’application est le même que l’ETA.

Les points communs de l’ETA et du eVisitor

Le visa électronique attribué est lié à votre numéro de passeport. C’est un visa temporaire de 12 mois. Si votre passeport expire avant, la durée du visa en sera réduite d’autant .

Il est à entrées multiples et autorise plusieurs séjours d’une durée maximale de 3 mois à chaque fois.

Il permet de voyager en tant que touriste, croisiériste (si votre croisière accoste en Australie, vous avez besoin d’un visa), étudiant (pendant 3 mois maximum), voyageur d’affaire (pas le droit de vendre en direct). Il n’existe pas d’extension à ce visa. Si vous désirez prolonger votre séjour, il faudra payer sur place le Visitor visa (subclass 600).